Van Elder & Associates
Avocats, Attorneys at law, Advocaten

Cabinet d'avocats, droit fiscal, patrimonial et succession, droit des affaires Lasne Waterloo

Notre cabinet d'avocats propose des services de haute qualité pour les entreprises et les personnes 


Notre expertise couvre 4 domaines en particulier: 

•    La fiscalité des biens, des revenus et des personnes
•    La gestion patrimoniale, les relations familiales et les successions
•    Les affaires, dans toutes leurs composantes juridiques
•    L’immobilier
 
Nous ne considérons cependant pas notre seul savoir comme gage de qualité pour les missions que vous nous confiez.  C’est en le combinant avec notre savoir-faire et notre savoir-être  que nous les réussissons, car votre situation et vos préoccupations sont au cœur de nos actions.  Nous défendons vos intérêts… dans votre intérêt !

Nous intervenons à tous les stades de la vie d‘une entreprise ou d’une personne.  Nous vous accompagnons et vous défendons depuis votre développement jusque dans les moments les plus difficiles, en vous fournissant conseil, soutien et idées nouvelles, et ce toujours dans le dialogue, le respect du droit et de vos aspirations.

Nos forces et nos valeurs s’expriment par l’exercice du droit au service du client, avec un taux de réussite dont nous sommes particulièrement fiers !
 

Nos dernières publications

Les DLU dans le viseur du fisc : un risque bien réel aux conséquences insoupçonnées

Vous, votre société, vos parents ou vos clients, avez procédé à une régularisation fiscale (DLU, DLU bis, négociation avec le contrôleur, déclaration spontanée..) et pensiez en être quitte après avoir supporté les amendes fixées par l’administration. 

Le fisc ne l’entend pas de cette oreille.

Transparence, taxation universelle des revenus, des patrimoines et des structures patrimoniales (taxe Caïman), et….régularisations (DLU quater).
La prise de connaissance par le fisc des éléments étrangers du patrimoine ou des revenus d’un résident belge (secondes résidences, comptes, structures, rémunérations, valeurs mobilières…) détenus ou perçus directement ou indirectement par le biais de structures patrimoniales ou dont il est bénéficiaire est inéluctable.
 
L’absence de déclaration spontanée induira inévitablement une présomption de fraude du contribuable.
Transmettre sereinement et légèrement

Transmettre une partie de son portefeuille-titres, de ses valeurs mobilières, des actions de son entreprise n’est pas aisé.

Les principaux obstacles sont généralement la perte des revenus, le manque d’autonomie et de contrôle des biens transmis.

L’appréhension que les avoirs soient mis en gage ou cédés rapidement par le bénéficiaire est généralement très présente.

Panama Papers : des conséquences directes ou indirectes - pour moi ?
Sociétés, fondations, trusts et autres stuctures, valeurs mobilières ou secondes résidences : fiscalité mode d’emploi  (Mai 2016)
 
Votre nom ne figure pas dans la liste des personnes divulguée dans les Panama Papers ?  C’est un soulagement, ou alors vous vous dites que de toute façon vous n’étiez pas concerné ou que vous n’aviez rien à vous reprocher.